Bienvenue dans votre espace PresseAlpesMaritimes

Vous pouvez vous inscrire afin de rédiger des commentaires sur nos articles

Cela ne prend que quelques secondes.

Member Login
Lost your password?
Not a member yet? Sign Up!

« Feydeau » : Maître du Vaudeville et précurseur du théâtre de boulevard m’a toujours inspirée…

27 février 2013
By admin

 

C’est d’ailleurs avec cet auteur que la Compagnie des Hauts de Scène a créé son premier spectacle « Amour Vache et Vaudeville » en 2006. Il était donc tout naturel de revenir vers notre auteur « porte-bonheur ».

Les pièces en un acte sont riches en rebondissements, en effets comiques, tout cela avec efficacité et rythme : un réel plaisir à travailler pour un metteur en scène.

Ce qui m’a surtout importée c’est de conserver l’époque à travers les décors et les costumes (faits main par notre costumier) tout en soulignant la formidable modernité du propos. Feydeau nous parle du couple, des rapports hommes/femmes à travers des situations communes et toujours d’actualité…

Finalement les comédies modernes n’ont rien inventé et se sont inspirées de lui !

En réunissant deux comédies en un acte de Feydeau, je souhaitais surtout en faire un spectacle entier, en trouvant le lien qui pourrait les réunir.

Ce lien, c’est la musique et le cabaret. Le Bal des Quat’Z’arts sera notre charnière entre les deux pièces comme si elles ne faisaient qu’une.

En puisant dans les différentes qualités de mes comédiens, je me suis rendu compte que j’avais sous la main deux musiciens, une chanteuse, une danseuse de claquettes et une showman…que demander de plus !?

Le nouveau spectacle de la Compagnie des Hauts de Scène sera donc un mélange de rires, de chansons, de musique, de quiproquos… bref de bonne humeur en perspective !!!

Laure Trégouët, metteur en scène

Le spectacle

On va faire la cocotte :

Un mari infidèle n’a qu’une envie ce soir, retrouver sa cocotte. Il use de mille stratagèmes pour pouvoir sortir librement sans que sa femme ne se doute de quelque chose. Lorsque celle-ci découvre la vérité, elle décide de faire elle aussi la cocotte…

Feu la mère de Madame :

Lucien, rentré tard du bal des Quat’Z’arts, réveille sa femme Yvonne qui commence à lui faire une scène. La tempête passée, un valet de chambre sonne à la porte au moment où les deux époux se couchent. Le messager est porteur d’une bien terrible nouvelle : la mère de Madame est morte.

Mais alors que tout le monde s’active pour se rendre chez la mère de Madame, le valet réalise son incroyable méprise…

Le Bal des Quat’Z’arts :

Organisé pour la première fois en 1892 à Montmartre, le Bal des Quat’Z’arts réunissait les élèves en architecture, peinture, sculpture et gravure. C’était une grande fête carnavalesque parisienne préparée chaque printemps par les étudiants de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts.

Les participants, obligatoirement costumés, l’étaient de moins en moins au fil de la soirée qui prenait souvent un tour orgiaque. En 1893 au Moulin Rouge aurait été improvisé un lent effeuillage en musique inventant ainsi le strip-tease !

L’équipe

Laure TREGOUET

 

La Metteur en scène

Titulaire d’une maîtrise d’études théâtrales, Laure TREGOUËT est également comédienne depuis l’âge de 10 ans. Elle pratique également la danse pendant plusieurs années et fait deux stages au théâtre de la Cité Universitaire avec Nasser Martin-Gousset et Lin Uan Chang.

Après une formation de clown et une formation universitaire solide sur les arts du spectacle, élève de Jean-Pierre Sarrazac, Daniel Lemahieu, elle crée la Compagnie des Hauts de Scène en 2005.

Elle met en scène Courteline et Feydeau dans Amour Vache et Vaudeville en 2006.

2008 est une année riche en création avec le spectacle Signé Pierre Dac qui rassemble dans une ambiance cabaret les meilleurs textes du célèbre humoriste.

Pendant plus de deux ans, Laure interprète Véronique dans Le Béret de la tortue puis elle joue La Paix du ménage de Maupassant. Elle co-produit ensuite Le journal d’Anne Franck avec la compagnie Théâtre et Vie. En 2010 elle joue dans Surprise de C. Anne et reprend Signé Guitry en tant que metteur en scène et comédienne. Depuis 2011, elle signe la mise en scène d’ Auschwitz et Après de C. Delbo qui se joue sur Paris et en province et joue dans La Souricière d’Agatha Christie.

Chloé MAHY

 

Les comédiennes

Titulaire d’une licence en Arts du spectacle théâtral, Chloé Mahy joue de nombreuses comédies dans des théâtres parisiens telles que Surprise de C. Anne, Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare et La Cantatrice Chauve de Ionesco. Depuis 2011 elle joue dans Auschwitz et Après de C. Delbo à Paris et en province. Comédienne professionnelle, elle prend également des cours de chant (dont du chant lyrique) depuis 4 ans.

 

Sarah GAUMONT

Elle joue Emilienne dans On va faire la Cocotte, Comédienne, Sarah Gaumont devient membre de la Cie des Hauts de Scène en 2011 en jouant dans Signé Guitry à Paris et en tournée. Elle est à l’affiche de La Souricière d’Agatha Christie au Théâtre du Gymnase depuis mars 2012 ; en tournée depuis avril 2012 avec un spectacle jeune public l’Histoire Givrée de Blanche Neige, et depuis Janvier 2013 dans Auschwitz et après de Charlotte Delbo à la Folie Théâtre à Paris et bientôt en province.

 

 

 

Christelle FAVEREAUX

Elle joue Olympe dans On va faire la Cocotte et Annette dans Feu la mère de Madame Comédienne de nature comique et sensible, Christelle Favereaux a suivi les enseignements des Cours Florent, de Jean-Laurent Cochet et de Michel Galabru.

Habituée des comédies modernes et classiques au théâtre, elle travaille sous la houlette de la Compagnie des Hauts de Scène sur différents projets, tels que « Les Copropriétaires » de Gérard Dariez ou encore « Tu penses vraiment qu’à ça » de Vincent Varinier.

Elle est Blanche dans On va faire la cocotte et Yvonne dans Feu la mère de Madame.

Pierre-Louis JOZAN

 

Les comédiens

Formé par Grégoire Bonnet puis aux méthodes de l’Actor’s Studio par Joël Bui, Pierre-Louis Jozan a joué dans de nombreuses comédies comme Surprise, de C. Anne, à la Comédie Saint-Michel, Ça s’en va et ça revient, au Théâtre d’Edgar, Y a de l’otage dans l’air à la comédie des trois bornes ou encore Détention provisoire, à l’Alambic Comédie. . On le retrouve aussi dans la pièce policière La souricière d’Agatha Christie au petit gymnase. Il joue également dans des courts métrages pour France Télévision et fait quelques apparition dans des séries, web séries et au cinéma.

Il est Noémie dans On va faire la cocotte et Lucien dans Feu la mère de Madame La création lumière

Elodie Murat, régisseuse.

Les dates de tournée

Depuis le 6 janvier 2013 : Tous les dimanches à 18h30 au théâtre du Petit Gymnase – Paris

Compagnie des Hauts de Scène

06.81.95.96.92

cie@hautsdescene.fr

Contact

Laure Trégouët

06.81.95.96.92

www.hautsdescene.fr

 

 

 

 

Tags: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*