Bienvenue dans votre espace PresseAlpesMaritimes

Vous pouvez vous inscrire afin de rédiger des commentaires sur nos articles

Cela ne prend que quelques secondes.

Member Login
Lost your password?
Not a member yet? Sign Up!

Les lauréats des « Prix TerrEthique » 2011…

27 février 2011
By admin

Les lauréats des Prix TerrEthique 2011

Le Prix TerrEthique des Lycéens a été remis a Florence Thinard pour son ouvrage « une seule terre pour nourrir les hommes »

Le prix TerrEthique des Lecteurs a été décerné a Jean Michel Severino & Olivier Ray, pour leur ouvrage « le temps de l’Afrique »

Jeudi 24 février 2011, lors du Salon de l’Agriculture, la cérémonie de remise des Prix TerrEthique, l’événement littéraire du Salon depuis maintenant 5 ans, a eu lieu sur le stand du Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche.

En présence de nombreuses personnalités du monde politique, agricole et lycéens, TerrEthique, et ses fondateurs Patrice Lepage, spécialiste du monde agricole et Luc Guyau, aujourd’hui Président indépendant de la FAO, se sont une nouvelle fois illustrés dans leur volonté de sensibiliser chacun d’entre nous sur l’importance de nos choix en matière d’alimentation.

Il est essentiel pour TerrEthique que l’homme recréé un lien et redonne du sens aux produits qu’il a dans son assiette.

Le Prix des Lecteurs et le Prix des lycéens TerrEthique récompensent des ouvrages contribuant à la réflexion sur la façon dont l’humanité se nourrira demain, traitant en particulier des enjeux liés à la production agricole et alimentaire en France et dans le monde.

Les lauréats ont reçu cette année, pour la première fois, une œuvre réalisée par l’artiste Chilienne, Maria Magdalena Larrain.

Cette œuvre est composée d’un précieux bois d’ébène, de terre cuite par la technique du raku et d’un métal noble, l’or.

Elle symbolise l’émergence d’une terre précieuse et fragile.

Les cinq graines en or déposées sur le sommet de la sphère représentent les cinq continents et l’idée que l’activité agricole et alimentaire demeure une fonction absolument essentielle de l’humanité.

Le Prix des Lecteurs TerrEthique a été décerné par Luc Guyau, Président Indépendant du Conseil de la FAO et Président du Prix TerrEthique, à Jean Michel Severino & Olivier Ray pour « Le temps de l’Afrique » (Editions Odile Jacob).

Les auteurs primés, Jean Michel Severino, Olivier Ray en compagnie de Luc Guyau, Président indépendant de la FAO

Le XXIe siècle sera celui de l’Afrique.

On la croyait vide, rurale, animiste, pauvre, oubliée du monde. Or, cinquante ans après les indépendances, la voilà pleine à craquer, urbaine, monothéiste. Si la misère et la violence y sévissent encore, la croissance économique y a repris ; les classes moyennes s’y développent.

Elle est désormais au centre de nouveaux grands enjeux mondiaux.

Bref, elle était « mal partie» ; la voilà de retour – à grande vitesse. L’Europe a raté le virage d’un continent qui ne nous attend plus.

Comment mieux le comprendre ?

Démographie, économie, politique, diplomatie, cultures et religions : cet ouvrage présente différentes facettes de cette nouvelle Afrique, bientôt milliardaire, à mi-chemin du processus de peuplement le plus fulgurant qu’ait connu l’humanité. Sans passer sous silence les risques de sa métamorphose, il fait ressortir les forces et les espoirs qu’elle recèle.

Le parcours de Jean-Michel Severino :

Né en 1957, Jean-Michel Severino est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris en 1980 puis de l’École nationale d’administration en 1984 (promotion Louise Michel). Il fut, d’avril 2001 à avril 2010, Directeur général de l’Agence française de développement(AFD). Directeur du développement au ministère français de la Coopération de 1994 à 1996, il occupa ensuite le poste de vice-président de la Banque mondiale pour l’Asie entre 1997 et 2000. M. Severino publie régulièrement dans la presse française et internationale. En octobre 2007, il lance le blog « Idées pour le développement » dans lequel les auteurs partagent leurs visions des grands défis auxquels les pays en développement sont confrontés et des meilleures solutions pour y faire face.

Le parcours d’Olivier Ray :

Chercheur à l’unité « prévention des crises et post-conflit », à l’Agence Française de Développement et chargé de mission auprès du Directeur général de l’AFD de 2007 à 2010, Olivier Ray a travaillé auprès de Jean-Michel Severino à la Direction générale de l’AFD. Il l’a notamment appuyé dans sa recherche et ses publications. Après une hypokhâgne ‘lettres et sciences sociales à Paris et une Licence de relations internationales à la London School of Economics, Olivier poursuit ses études par un Master d’affaires publiques à Sciences-Po Paris. Il rejoint ensuite la School of International and Public Affairs de l’université de Columbia à New-York, où il se spécialise dans la reconstruction post-conflit, avec une focalisation sur le monde arabe. Avant de rejoindre l’AFD, Olivier Ray a travaillé pour le Département des Opérations de Maintien de la Paix de l’ONU, notamment sur les « Projets à Impact Rapide » mis en œuvre lors des premières années d’intervention dans un pays post-crise. Il a également travaillé pour le centre de recherche Security Council Report sur l’action du Conseil de Sécurité des Nations unies en matière de développement, de prévention des conflits et de reconstruction post-conflit – notamment en Côte d’Ivoire et au Burundi.

Cette année, 5 auteurs étaient en compétition pour le Prix des Lecteurs TerrEthique 2011 :

Jean-Baptiste de Foucauld « L’abondance frugale » (Editions Odile Jacob)

Dominique Nora « Les pionniers de l’or vert » (Editions Grasset)

Jean-Marie Pelt « Les dons précieux de la nature» (Editions Fayard)

Pierre Rabhi « Vers la sobriété heureuse » (Editions Actes Sud)

Jean-Michel Severino & Olivier Ray « Le temps de l’Afrique» (Editions Odile Jacob)

Le Prix des Lycéens TerrEthique a récompensé Florence Thinard pour « Une seule Terre pour nourrir les hommes » (Editions Gallimard Jeunesse)

Remis par les lycéens de l’enseignement agricole, Xavier Trift, chef du cabinet du Ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, et de Marion Zalay, directrice générale de l’Enseignement et de la Recherche au ministère de l’Agriculture, le Prix a été créé en 2009, en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture.

Son objectif ? Permettre des échanges dans les établissements d’enseignement agricole autour de la thématique: «Comment l’humanité se nourrira-t-elle demain?»; et de développer la prise de conscience du haut niveau de responsabilité sociétale des métiers de la terre et du vivant

La Lauréate Florence Thinard entourée des lycéens de l’enseignement agricole, et de Xavier Trift, Chef du Cabinet du Ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche. En arrière-plan, Luc Guyau, Président indépendant du Conseil de la FAO

Quel est le lien entre un ver de terre et une glace à la fraise? Cet ouvrage explore ce lien profond, nourricier, souvent oublié ou méconnu entre l’agriculture et l’alimentation, la Terre et notre assiette. Un tour du monde en 80 photos, belles ou étonnantes, raconte les techniques agricoles et les modes d’élevage, nous fait visiter les étables et les usines, les laboratoires et les cuisines.

Des textes savoureux et accessibles expliquent en profondeur les mystères du goût, l’histoire de la cuisine et de l’agriculture, leurs conséquences pour notre société, notre santé et notre environnement. Enfin, des pistes concrètes sont proposées pour que les jeunes d’aujourd’hui inventent l’agriculture de demain, écologique et solidaire.

Le parcours de Florence Thinard :

Née en 1962, Florence Thinard est écrivain de romans, nouvelles et de documentaires. Après des études en histoire, elle est diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris en relations internationales et voyage aux quatre coins du globe en tant qu’accompagnatrice. Après plusieurs expériences dans la presse, notamment comme rédactrice en chef, elle travaille en 1994 pour Les clés de l’actualité junior. Puis s’en suit une série de documentaires.Les Mondes rebelles juniors recevra le prix des Sorcières en 2001. En 2003, Florence Thinard publie un dictionnaire de mots d’actualité : Les 1000 mots de l’info, chez Gallimard, qui bénéficiera du Prix de la Presse des Jeunes. Ecrivain d’Une Gauloise dans le garage à vélos (Prix des Incorruptibles), ou encore d’Un boulot d’Enfer, c’est en 2009 que Florence Thinard se lance dans son premier documentaire en solo avec Une seule Terre pour nourrir les hommes. A travers ce livre, elle tente d’exprimer le lien profond et nourricier qui unit les hommes à la planète.

Cette année, 4 auteurs étaient en compétition pour le Prix TerrEthique des Lycéens 2011 :

Pierre Rainelli « L’agriculture de demain. Gagnants et perdants de la mondialisation » (Ed. le Félin)

Michel Griffon « Des agricultures économiquement intensives » (Editions de l’Aube)

Jean Pierre Boris « Main basse sur le riz » (Editions Fayard)

Florence Thinard « Une seule terre pour nourrir les hommes » (Editions Gallimard jeunesse)

www.terrethique.org

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*