Welcome to Magazine Premium

You can change this text in the options panel in the admin

There are tons of ways to configure Magazine Premium... The possibilities are endless!

Member Login
Lost your password?
Not a member yet? Sign Up!

Spécial « Journée de la Femme du 8 mars »…

1 mars 2016
By admin

La civilité « Mademoiselle » banni, en France, des formulaires administratifs en 2012 sans pour être autant interdit par la loi, revêt pour les uns un charme désuet et relève de l’invective quelque peu offensante, pour les autres. Pour d’autres encore, c’est le symbole de l’inégalité entre homme et femme.

A l’occasion de la Journée internationale de la femme qui sera célébrée le 8 mars prochain, Babbel – leader de l’apprentissage des langues en ligne – s’est livré à une étude comparée des équivalents linguistiques aux titres de civilité s’appliquant à la gent féminine (nos fameux « Madame » et « Mademoiselle ») à travers le monde…

Le constat à l’international est globalement identique, soit l’appellation « Mademoiselle » n’existe pas (ou plus), soit il tend à disparaitre.

C’est en 2015 que nos voisins Belges ont emboité le pas de la France et supprimé la formule « Mademoiselle » sur les documents administratifs. Cette même décision a été prise en 2012 en France et au Luxembourg, soit bien après la Suisse et le Québec qui on abandonné l’utilisation de cette formule dès les années 70. Dans une grande partie du monde francophone, il en est donc terminé des distinctions par statut entre femmes célibataires, mariées ou divorcées.

D’autres pays n’ont pas eu à trancher sur la question puisque qu’il n’existait pas de terme similaire à notre « Mademoiselle » dans leur langue. Concernant la Suède et la Norvège, les titres de civilité n’existent tout simplement pas ! En Turquie et en Russie, on s’en tient de manière très protocolaire aux « Monsieur – Madame », respectivement « Bey – Han?m » et « Gospodin – Gospozha ».

Dans les pays anglophones, le compromis est de rigueur. Parallèlement aux classiques « Mrs » (pour les femmes mariées) et « Miss » (pour les célibataires), on utilise en anglais le « Ms » : une appellation neutre réservée aux femmes.

Si aux Pays-Bas, en Allemagne et en Espagne, le mot « Mademoiselle » existe (« Mejuffrouw » en néerlandais, « Fräulein » en allemand et « Señorita » en espagnol), le terme revêt une connotation plutôt négative voire insultante, et a donc progressivement disparu des documents administratifs. Les « Mademoiselle » en Italie et au Portugal (« Signorina » et «Senhorita ») ne sont que rarement d’usage, l’appellation étant tombée en désuétude.

Enfin en Polonais, on ne trouve pas de traduction littérale à notre « Mademoiselle ». On trouve un « Panienka » qui s’apparente davantage au terme « jeune fille ». Son utilisation s’arrête après l’âge de 15/16 ans, lorsque la fillette devient jeune femme.

À propos de Babbel :

Apprendre une langue est à la portée de tous. Cette vision motive l’équipe Babbel depuis 2007. L’application leader sur le marché de l’apprentissage des langues en ligne, permet d’apprendre une langue, de l’anglais à l’indonésien, depuis chez soi, sur ordinateur ou bien en déplacement, sur Smartphone ou tablette. Babbel soutient ceux qui découvrent la joie de l’apprentissage en dehors de l’école ou du travail. En intégrant les cours Babbel à leur vie quotidienne, les utilisateurs restent motivés sur le long terme et ont recours à Babbel sur une période de 12 mois en moyenne. La version prémium assure une expérience sans publicité qui permet de se concentrer sur l’essentiel.

Babbel combine des cours de grande qualité avec une technologie moderne. Le contenu est développé spécifiquement pour chaque langue et niveau de difficulté par une équipe d’experts de l’apprentissage, d’auteurs et de professeurs de langue. L’application est fondée sur un système de collecte des données de réussite et d’échec des utilisateurs et est constamment optimisée en fonction des performances de ses utilisateurs aux différents exercices.

L’entreprise a une équipe de plus de 300 employés au sein de son siège situé à Berlin. Le service est disponible dans le monde entier sur Babbel.com, ou bien sur Smartphones iOS et Android, et propose des cours dans 14 langues avec sept langues de référence correspondant à la langue maternelle de l’utilisateur.

Babbel en chiffres :

- 14 langues disponibles sur mobile, tablette et ordinateur

- Une présence dans 190 pays à travers 7 langues de référence

- 8 000 heures de cours

- 20 nouveaux cours ajoutés chaque mois

- 2400 leçons commencées toutes les heures

Plus d’informations disponibles sur www.Babbel.com

 

 

Tags: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*




Boutique