Bienvenue dans votre espace PresseAlpesMaritimes

Vous pouvez vous inscrire afin de rédiger des commentaires sur nos articles

Cela ne prend que quelques secondes.

Member Login
Lost your password?
Not a member yet? Sign Up!

Cannes : Congrès F.A.C.E. 2 f@ce 2014…

2 septembre 2014
By admin

Dr Frédéric BRACCINI, Dr Jérôme PARIS et Dr Patrick TREVIDIC

 

Congrès F.A.C.E. 2 f@ce 2014

Paralysie faciale, lorsque la médecine esthétique devient un enjeu thérapeutique au service des patients.

12 – 13 septembre 2014 à Cannes

Pour sa 4ème édition, le congrès de chirurgie esthétique dédié au visage reviendra sur les dernières techniques de rajeunissement et présentera également une session sur la chirurgie reconstructrice.

La médecine et la chirurgie esthétiques peuvent venir estomper les marques du temps ou corriger une disgrâce, elles peuvent également avoir une fonction réparatrice dans le cas, par exemple, des paralysies faciales. Le Dr Jérôme Paris, chirurgien esthétique, animera une session dédiée aux techniques reconstructrices lors du congrès F.A.C.E 2 F@ce d’esthétique du visage. Il fait le point sur les paralysies faciales et les techniques qui permettent aujourd’hui d’améliorer la qualité des résultats et surtout la qualité de vie des patients.

Paralysies faciales, un visage figé en quelques heures

Une infection virale (herpès, zona,…), une tumeur, un accident vasculaire cérébrale (AVC) peuvent toucher le nerf facial et entrainer une paralysie musculaire. Le visage va se figer rapidement ; en quelques heures, la bouche ne sourit plus, les yeux ne se ferment plus, les sourcils ne se froncent plus. Le visage devient asymétrique aussi bien au repos que lors des mimiques d’expression. Sur les patients les conséquences esthétiques, communicationnelles, psychologiques et sociales mais aussi fonctionnelles (difficultés d’élocution, de mastication) sont importantes et traumatisantes. La paralysie faciale périphérique (PFP) qui ne touche qu’un côté du visage est la forme la plus répandue.

La médecine et la chirurgie esthétiques pour réhabiliter le patient

Même après un traitement et de la rééducation, il peut arriver que le visage reste paralysé de façon définitive ou que les séquelles soient trop importantes (notamment dans le cas de spasmes musculaires). La médecine et la chirurgie esthétiques font alors leur entrée dans la stratégie thérapeutique pour permettre au patient de retrouver un visage mobile et expressif ainsi qu’une image de soi valorisante.

L’intervention chirurgicale ciblera les nerfs, les muscles, ou la peau. Les résultats seront affinés avec des injections de toxines botuliques et d’acide hyaluronique. Pour les patients dont la paralysie est moins importante, les injections seules seront suffisantes.

Redonner une symétrie aux traits du visage

Dans un cas de paralysie faciale, il s’agit pour le médecin de redéfinir une symétrie au visage et de permettre au patient d’exprimer à nouveau ses émotions. Par exemple, il ciblera les lèvres afin de symétriser la bouche au repos ou lorsqu’elle sourit ou pleure et lui faire ainsi retrouver sa mobilité. Il pourra également traiter la paupière inférieure qui sera abaissée afin de la remettre en tension.

Parallèlement, le côté sain du visage a tendance à compenser et va présenter une hyperactivité musculaire. Cette hyperactivité fera apparaître progressivement des déformations qui donneront un aspect inesthétique et grimaçant. Pour rendre une symétrie au visage, il est souvent utile de modérer l’hyperactivité du côté sain par des injections de toxine botulique.

Parcours de soins

Si la réussite de l’intervention chirurgicale reste la base de la rééducation, l’orthophonie ou la kinésithérapie sont alors la deuxième étape du processus de récupération du patient. L’intervention de différents professionnels de santé dans un parcours de soins coordonné est indispensable pour une prise en charge réussie du patient.

Docteur Jérôme Paris, chirurgien de la face et du cou est membre de la Société Française de Chirurgie Plastique et Esthétique de la Face et du Cou

Session grand public

Le congrès destiné aux professionnels possède la particularité d’organiser une session dédiée au grand public. Cette année, la session est animée par la journaliste santé Brigitte-Fanny Cohen (expert Santé France Télévision), l’occasion pour chacun de poser des questions aux représentants du Conseil de l’ordre des médecins et des membres du Syndicat National de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.

Aperçu des sessions scientifiques

Vendredi 12 septembre 2014

Matin :

- RF et laser : un regard vers l’avenir

- Nouveautés dans la restauration de la symétrie du visage : techniques associées

- Session sur les dernières nouveautés en techniques d’injections

- Les peaux pigmentées

- Nouveautés dans la chirurgie faciale (ou du visage) : les techniques et tendances dans les interventions réparatrices

- Une approche antivieillissement. Pouvons-nous dire sérieusement qu’il est possible d’arrêter le processus de vieillissement ?

Après-midi :

- Nouveaux objectifs pour la toxine botulique

- Les liftings du visage

- Session cosmétologie

- Les techniques de lipolyse non-invasives ont-elles actuellement un rôle a jouer ?

- Rajeunissement chez l’homme et la femme : différentes attentes et stratégies spécifiques

- Le cou : session controverses F.A.C.E.2 f@ce avec SAMCEP

- La deuxième vie des led

Samedi 13 septembre 2014

Matin

- Les nouveautés de la rhinoplastie : formation par les experts

- Traitements associés – nouvelles tendances

- Complications avec les fillers à court et moyen terme

- La mode des peelings : des recettes pratiques

- Le rajeunissement de l’œil chirurgical – session SOPREF

- Médecine esthétique – la « french touch »

Après-midi

- Rajeunissement médical des yeux – session SOPREF

- Session sur la rhinoplastie

- Rajeunissement du dos de la main – un nouveau paradigme

- Pathologies – session SOPREF

- Les lèvres – la zone la plus difficile à améliorer

Pour plus d’informations :

www.face2facecongress.com/en

La chirurgie esthétique peut-elle être humanitaire ?

12 – 13 septembre 2014 à Cannes

Session grand public samedi 12 septembre 2014 à 14h

Pour sa 4ème édition, F.A.C.E. 2 f@ce, le congrès de chirurgie et de médecine esthétiques dédié au visage, organisera une vente aux enchères dont le bénéfice sera reversé à Interplast-France, association humanitaire de chirurgie plastique et reconstructrice dans les pays en voie de développement. En parallèle le samedi se tiendra une session grand public où les professionnels de santé répondront aux questions du grand public.

La chirurgie esthétique peut-elle être humanitaire ?

Est-ce que le traitement d’une lèvre fendue, chez un enfant d’un pays en voie de développement, est un geste réparateur ou un geste esthétique ? On pourrait penser que cela sera un geste réparateur parce qu’il s’agit de reconstruire la sangle musculaire. Cet enfant voudra, probablement, une lèvre plus belle, plus esthétique (de toute façon, il ignore les principes de la croissance faciale). Ce sera alors une intervention esthétique. Mais peu importe la motivation puisque la technique sera la même et que le chirurgien tentera de faire le mieux possible voire le plus esthétique possible. Seule, la motivation première de l’intervention permet de qualifier d’esthétique ou de plastique cette intervention, alors que le geste technique sera identique.

La chirurgie plastique fait des miracles dans ces pays en voie de développement et surtout (mais paradoxal pour les pays riches) dans sa version esthétique. Dans certains villages, les petites filles présentant une fente labiale seront noyées à la naissance. Si on les opère, elles peuvent vivre normalement et tout cela grâce à une simple intervention qui a redonné un visage esthétiquement normal voire beau. Ici, l’esthétique a une vraie fonction thérapeutique et elle est même vitale.

Alors que la chirurgie esthétique est parfois caricaturée en France, dans ces pays, elle sauve des vies…

« En pratique, nous avons appris à ne pas faire de la chirurgie esthétique mais à être esthétique dans notre chirurgie et, cela, même en mission humanitaire. La chirurgie esthétique opère dans la forme et par la forme dans un état de subjectivité que seul le résultat viendra justifier. Et nous espérons que ce résultat chirurgical sera, tout simplement, esthétiquement et humainement correct. » Dr Patrick Knipper, Président Interplast-France

Interplast-France

Cette association a pour objectif de venir en aide à des populations déshéritées dans les pays où la chirurgie réparatrice est inexistante, en prenant en charge leur réparation lorsque les familles concernées n’ont pas les moyens de financer une opération. Regroupant en son sein des équipes de bénévoles composées de chirurgiens plasticiens, d’anesthésistes et d’infirmières, Interplast-France organise des missions de 15 jours à 3 semaines dans ces pays défavorisés.

Dans ces pays, nombreux sont les enfants et adultes qui souffrent de malformations faciales, de séquelles de brûlures, d’accidents, de faits de guerre ou de maladies particulières (noma, Buruli, angiome, …). Leur aspect physique «hors norme» les condamne souvent à l’exclusion, car l’épanouissement d’un individu, quel que soit le groupe culturel, ethnique ou religieux auquel il appartient, passe pour une large part, par l’image qu’il offre aux autres, mais aussi par les possibilités physiques élémentaires.

La chirurgie plastique en situation précaire

Constatant que 80 % de la demande chirurgicale aux cours des missions se trouvait en brousse, nous nous sommes mis en immersion pour travailler dans les conditions locales précaires. Nous avons donc volontairement orienté notre action en dispensaire, et de façon nomade, pour être au plus près des patients pauvres qui ne peuvent même pas aller dans les centres de soins locaux. Il a fallu apprendre à adapter nos techniques aux nouvelles conditions de travail. De surcroit, le fait d’être au sein des villages nous a permis de collaborer avec les tradithérapeutes locaux (guérisseurs) et ainsi de mieux comprendre la notion de maladie et de son retentissement dans ces pays. Cette collaboration nous a permis également de mieux expliquer à la population ce que nous faisions et, donc, de faire mieux accepter notre médecine moderne. (Dr Patrick Knipper, Président Interplast-France)

Grace aux dons faits à l’association, Interplast-France construit actuellement un bateau pour faire de la chirurgie plastique nomade à Madagascar lors de ses prochaines missions en Novembre 2014 et Mars 2015.

Ajouté à son rôle thérapeutique chirurgical, Interplast-France propose également, une formation aux médecins locaux sur les techniques de chirurgie réparatrice afin qu’ils puissent prendre le relais des équipes françaises et poursuivre le travail sur le terrain. Pour parfaire cette formation, il a été créé un diplôme universitaire de chirurgie réparatrice en situation précaire pour préparer le chirurgien européen qui désiré partir en mission et, surtout, pour offrir une formation adaptée au médecin étranger qui désire opérer dans son pays mais dans des conditions difficiles.

Pour en savoir plus :

www.Interplast-France.net

www.chirurgieplastiquehumanitaire.net

F.A.C.E. 2 f@ce, bien plus qu’un simple congrès

Le congrès est à la fois un rendez-vous médical et convivial ainsi qu’un espace privilégié où sont organisés de nombreux événements en parallèle des sessions scientifiques.

La soirée de gala, sera l’occasion de collecter des fonds au bénéfice d’Interplast-France.

Le festival international du film esthétique – CIAFF – avec ses 4 catégories : médecine esthétique, chirurgie esthétique, industrie et action humanitaire, récompense les créations qui permettent de transmettre les connaissances. Le CIAFF est présidé par des professionnels de l’audiovisuel et de la médecine avec le producteur Jean-Luc Breitenstein et le chirurgien esthétique Alain Fogli.

Pour l’industrie, le congrès récompense les innovations en matière de chirurgie et de médecine esthétique en remettant un prix annuel de l’innovation. Ce prix est décerné par les congressistes, assurant ainsi une reconnaissance internationale et pluridisciplinaire à l’innovation récompensée. Les sociétés primées pourront donc apposer ce label pendant un an sur leurs produits, un véritable atout marketing.

Le congrès destiné aux professionnels possède aussi la particularité d’organiser une session dédiée au grand public. Cette année, la session est animée par la journaliste santé Brigitte-Fanny Cohen (expert Santé France Télévision), l’occasion pour chacun de poser des questions aux représentants du Conseil de l’ordre des médecins et des membres du Syndicat National de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.

Session grand public samedi 12 septembre à 14h. Inscription libre mais néanmoins obligatoire par email : chloe.paul@mcocongres.com

Aperçu des sessions scientifiques du Congrès F.A.C.E. 2 f@ce

Vendredi 12 septembre 2014

Matin :

- RF et laser : un regard vers l’avenir

- Les bases scientifiques des fillers : du laboratoire a votre cabinet

- Nouveautés dans la restauration de la symétrie du visage : techniques associées

- Session sur les dernières nouveautés en techniques d’injections

- Les peaux pigmentées

- Nouveautés dans la chirurgie faciale (ou du visage) : les techniques et tendances dans les interventions réparatrices

- Une approche antivieillissement. Pouvons-nous dire sérieusement qu’il est possible d’arrêter le processus de vieillissement ?

Après-midi :

- Nouveaux objectifs pour la toxine botulique

- Les liftings du visage

- Session cosmétologie

- Les techniques de lipolyse non-invasives ont-elles actuellement un rôle a jouer ?

- Rajeunissement chez l’homme et la femme : différentes attentes et stratégies spécifiques

- Le cou : session controverses F.A.C.E.2 f@ce avec SAMCEP

- La deuxième vie des led

Samedi 13 septembre 2014

Matin

- Les nouveautés de la rhinoplastie : formation par les experts

- Comment gérer les medias sociaux ?

- Traitements associés – nouvelles tendances

- Complications avec les fillers à court et moyen terme

- La mode des peelings : des recettes pratiques

- Le rajeunissement de l’œil chirurgical – session SOPREF

- Médecine esthétique – la « french touch »

- Présentations des étoiles montantes

Après-midi

- Rajeunissement médical des yeux – session SOPREF

- Session sur la rhinoplastie

- Rajeunissement du dos de la main – un nouveau paradigme

- Pathologies – session SOPREF

- Les lèvres – la zone la plus difficile à améliorer

Pour plus d’informations :

www.face2facecongress.com/en

 

 

 

Tags: , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*