Bienvenue dans votre espace PresseAlpesMaritimes

Vous pouvez vous inscrire afin de rédiger des commentaires sur nos articles

Cela ne prend que quelques secondes.

Member Login
Lost your password?
Not a member yet? Sign Up!

Nice : A.D.E ( Les Amis des Enfants ) accueille Sœur Sara les 17,18,19 Octobre 2013 …

3 octobre 2013
By admin

Soeur Sara et les chiffonniers du Caire

Elle nous vient de l’Egypte où elle se dévoue pour les « Chiffonniers du Caire » depuis 35 ans, elle œuvre au Soudan pour arracher les enfants du désert de la famine et en créant pour eux des foyers, les nourrissant 2 fois par semaine et les soignant grâce aux équipes de bénévoles mises en place, elle en a fait des hommes et des femmes.

ADE Permet depuis de nombreuses années de continuer à soigner et nourrir les enfants dans 18 camps d’urgence (en moyenne 400 enfants par centre), de réaliser un programme médical, des centres de formation professionnelle pour les jeunes, 3 fermes, des foyers pour les enfants des rues, un programme pour les enfants handicapés au Nord et Sud Soudan.

Sara, cette sœur copte issue d’une grande famille égyptienne et qui a tout abandonné pour les plus que nécessiteux de la terre, nous fait l’honneur de sa visite à Nice les 17 / 18/ 19 Octobre 2013.

Elle va rencontrer de nombreux jeunes dans des écoles et des universités de Nice afin de les familiariser avec L’opération Orange. « Une orange vendue = 1 Euro = 1 semaine d’alimentation pour un enfant du Soudan ».

Tous les bénéfices générés par ADE durant ces Trois jours … sans compter les X mois de bénévolat iront dans l’escarcelle de Sœur Sara qui en a bien besoin.

ADE lance aussi, par votre biais, un appel aux entreprises de la région pour venir à la vente aux enchères le 19 octobre 2013, au CUM , et aussi reverser 10 euros par virement tous les mois pour soutenir 10 enfants dans un centre d’urgence (déductible à 66 %). Ainsi qu’un appel aux artistes pour faire un don d’une œuvre pour les enfants de Sœur Sara.

Soeur Sara et Soeur Emanuelle

C’est sur l’initiative d’ADE « Les Amis des Enfants », que Sœur Sara qui a oeuvré durant 35 ans aux côtés de Sœur Emmanuelle (décédée le 20 octobre 2008), est présente à Nice les 17/18 et 19 Octobre 2013 afin d’y animer de nombreuses conférences et actions médiatiques dans les lycées, collèges de Nice ainsi que dans les facultés et centres d’enseignements supérieurs.

Avant d’offrir, dans toute la France, sa vision charismatique, souvent douloureuse, mais toujours en espérance pour le sauvetage d’une population d’enfants plus que démunis, Sœur Sara est à Nice pour nous faire comprendre à quel point l’héritage de Sœur Emmanuelle est un « Héritage d’Amour ».

C’est un honneur pour ADE d’accueillir cette femme hors du commun, en premier lieu, dans la capitale azuréenne qui voit depuis de nombreuses années se réaliser en la faveur de son action, grâce à de nombreux partenaires locaux, des opérations sur le terrain grâce à la vente d’oranges pour les enfants du Soudan.

Mais ce qui est très important c’est le message que sœur Sara va pouvoir faire passer durant ces trois jours aux jeunes et moins jeunes de notre département : En Egypte, au Soudan les Enfants souffrent terriblement et meurent de faim et d’insalubrité.

Tous les camps d’accueil, les hôpitaux, les dispensaires et les écoles que l’on peut construire dans ces régions sinistrées sont dus, en partie, à l’action menée par une association telle ADE qui agit sans relâche, avec foi et persévérance sur le terrain de la Côte d’Azur mais aussi au Soudan.

Cette action doit perdurer dans l’avenir et les 3 jours de Sœur Sara à Nice en être la preuve de la vibrante conviction et l’engagement de tous !

PLANNING DE LA MANIFESTATION ADE

• Jeudi 17 Octobre 2013

Conférence de presse à 14 heures au Radisson à laquelle j’espère vous voir très nombreux pour la rencontre avec sœur Sara.

Thème : « Sœur Emmanuelle Héritage d’Amour » Témoignages

Avec Sœur Sara & Muriel Tran-Ercolano présidente ONG ADE

Lieu : Salon à l’hôtel Radisson Blu- 223 Promenade des Anglais Nice

16h00 : Conférence Lycée ST VINCENT DE PAUL à Nice

Thème : Oeuvrer dans une ONG – Témoignages sur l’engagement humanitaire

Intervenants : Soeur Sara et Muriel TRAN-ERCOLANO

• Vendredi 18 Octobre 2013

9h30/11h00 : Conférence à la faculté des Sciences Economiques (ISEM) de Nice Campus de St Jean D’angély.

Thème : Travailler dans une ONG – Témoignages sur l’engagement humanitaire

13h/14h30 : Conférence ADE avec Soeur SARA en invitée d’honneur au Lycée de La Providence de Nice

Thème : « Sœur Emmanuelle Héritage d’Amour » Témoignages

Avec la remise de chèque par les élèves de « La Providence » : recette d’une semaine de vente d’oranges ADE réalisée au profit des enfants de Soeur Emmanuelle & Soeur Sara au Soudan.

15h30/16h30: Conférence à la faculté de droit IDPD

Thème : Travailler dans une ONG – Témoignages sur l’engagement humanitaire

Intervenants : Soeur Sara et Muriel TRAN-ERCOLANO présidente ADE

• Samedi 19 Octobre 2013

14h30 -Table ronde ADE au CUM de Nice

Thème : « Sœur Emmanuelle Héritage d’Amour » Témoignages

Avec Sœur Sara en Invité d’honneur

Intervenants Muriel Tran-Ercolano ; Marie Noelle Champetier ;

Brenda Abrar ; Médiateur Philippe Tallois Journaliste T.V. et Grand reporteur.

Avec remerciements aux partenaires d’entreprises de l’événement

18h00- Vente aux enchères caritative ADE, Animée gracieusement par Maître Palloc – Étude Nice Enchères

Au profit des enfants de Sœur Emmanuelle & Soeur Sara au Soudan avec des œuvres d’artistes renommés : Axel Pahlavi ,Nall, Véronique Guerrieri ,Sacha Sosno, Sabine Giraudie…

Lieu : Salon à l’hôtel Radisson Blu 223 Promenade des Anglais, 06200 Nice

Avec la généreuse participation du groupe de Jazz de Maitre Mouzon.

*Les horaires et lieux des conférences peuvent être modifiés selon les contacts avec les établissements scolaires et les contacts avec les artistes et personnalités.

Sœur Sara : 35 ans consacrés aux Chiffonniers du Caire et aux enfants du Soudan, aux côtés de Sœur Emmanuelle.

Elle porte la bonté sur elle. Sœur Sara, égyptienne et religieuse copte orthodoxe, est le double de Sœur Emmanuelle. À 66 ans, il lui revient d’assumer l’héritage laissé depuis 1993 par l’héroïne des chiffonniers du Caire. Elle en a le tempérament et la force tranquille.

Une complicité nouée dans l’action sur le terrain. Très tôt, en effet, en 1975, Sœur Sara rejoint à temps plein Sœur Emmanuelle dans les bidonvilles. Pour avancer dans la jungle difficile de ce milieu, parler aisément la langue, saisir les mentalités, Sœur Sara sera très précieuse. De même pour amortir les révoltes de la fondatrice qui s’impatiente souvent des lenteurs du pays, Sœur Sara, calme, tout en rondeur, tempère. Les deux forment ainsi un tandem de choc, très complémentaire.

«J’étais originaire d’une famille aisée, raconte Sœur Sara, et j’avais fait vœu de pauvreté, mais pas d’une pauvreté à ce point que je ne connaissais pas. J’en ai pleuré pendant mes trois premières nuits au bidonville.» « Je suis entrée dans ce quartier où les cabanes étaient faites de bidons coupés. La puanteur m’a prise à la gorge, les rats grouillaient. À cette époque, quatre enfants sur dix mouraient du tétanos à la naissance. Puis elle a rejoint la grande petite femme, il y a un peu plus de trente ans.

Soeur Sara

38.000 « chiffonniers »

D’un ton toujours doux, la religieuse mesure sans forfanterie le parcours qui sépare son arrivée à ce jour d’automne. Le tétanos ne tue plus « depuis dix-huit ans », les bidons ont été remplacés par de vrais immeubles et dans le « quartier », écoles, clinique et maternité ont éclos. Les rats ont quitté le navire à l’exception de quelques spécimens « vraiment très gros » qui patrouillent de temps à autre. Les chiffonniers du Caire sont aujourd’hui 38.000 et « 85 % des enfants sont scolarisés ». L’association emploie 1.200 personnes et n’a qu’une aspiration : « Continuer à faire tourner ce qui existe déjà. Environ 6.000 élèves sont sous notre responsabilité ». Elle se souvient aussi que le premier geste qu’elle devait accomplir en recevant les enfants le matin était de les laver… «Notre premier combat a été que les enfants ne soient plus considérés comme des outils mais comme des personnes». Elle évoque l’autre grande aventure qui aura été la construction d’un hôpital dans ce quartier où aucune hygiène ni soins n’étaient dispensés. « Nous n’avons plus un cas de tétanos depuis vingt ans» Autre réalisation, un centre de vacances pour ces enfants défavorisés. Au bord du Nil, très loin de la pollution insoutenable de la ville, il accueille 28 000 personnes, enfants et familles, pendant les quatre mois de vacances.

L’école, l’hôpital et… les logements. Sœur Sara montre les petits immeubles «en dur» qui entourent l’école. « Nous sommes à la troisième génération de l’œuvre. Nous avons construit 1.200 logements avec eau et électricité. Les familles prennent le relais : après les grands-parents ce sont les petits-enfants qui se logent désormais de façon décente. »

Mais son visage rayonnant s’illumine quand elle parle d’une autre victoire dans un pays où l’on pleure encore la naissance d’une fille. « Nous avons réussi à scolariser un tiers de ces enfants pauvres. Et les filles en particulier.

Les femmes vivent mieux. Elles ne sont plus mariées à 12 ans et ont moins d’enfants. Beaucoup poursuivent maintenant des études supérieures. »

Soeur Emanuelle et Soeur Sara

Message de Sœur Emmanuelle aux jeunes de France

« C’est à toi que je m’adresse, jeune de France et d’Europe. Ecoute la vieille femme que je suis : née en 1908, j’ai connu le siècle le plus hallucinant qui soit. J’ai été appelée dans les cinq continents pour répondre aux drames de la misère, de la violence et de la guerre, là où l’homme est un loup pour l’homme.

Tu es le fils de ton siècle, tu es baigné dans tout ce qui bouillonne autour de toi. Je voudrai le clamer à chacun d’entre vous : sois l’homme, la femme que tu es.

Si la déprime est prête à te jeter par terre, sache-le : la force est en toi, dans ton corps et dans ton coeur. Cette soif de justice qui t’habite, laisse-la t’emporter vers plus malheureux que toi, entre dans la bataille.

Crois en toi, en cette passion pour un monde où des hommes libres vivraient égaux, en frères.

Crois en ton dynamisme, incarne ton idéal à l’endroit même où tu vis, là où tu sens battre ton coeur. Sache que ton acharnement, en dépit des échecs, assurera ton triomphe.

Crois dans les autres : le même souffle de justice les fait tressaillir. Ne crains pas de rejoindre leur combat : l’union des jeunes est une puissance formidable.

Crois en toi comme moi je crois en toi, crois en l’autre comme en toi ».

La mission d’ADE « Les Amis des Enfants » et de sa Présidente Muriel Tran-Ercolano

ADE a été créée en 2004 à la demande de Sœur Emmanuelle afin de répondre à l’appel d’urgence des populations du Darfour : « La situation au Soudan est la plus grave et la plus profonde des crises humanitaires que connaît la planète »

Depuis, ADE soutient tous les programmes de Sœur Emmanuelle et de Sœur Sara sur le terrain :

• Les enfants des rues

• La formation professionnelle

• L’assistance médicale

• Les enfants handicapés

• L’assistance aux lépreux

• L’assistance aux personnes âgées

• L’approvisionnement en eau potable

Sur la Côte d’Azur ADE met en place de nombreuses actions pour qu’un enfant au Soudan puisse se nourrir durant une semaine :

La vente d’oranges dans divers lieux publics des Alpes-Maritimes comme le Nikaïa et différents centres commerciaux :

Une orange = 1 Euro = Une semaine de vie pour un enfant au Soudan

A.D.E, « Les Amis Des Enfants » est heureuse d’avoir pu honorer une fois encore son engagement en 2012 en reversant un chèque de 10 000 euros à notre partenaire L’Opération Orange au service des enfants du Soudan chers au coeur de Soeur Emmanuelle.

Cette somme a été reversée en intégralité à l’association ASASE. A la demande de Soeur Emmanuelle, ASASE gère tous les fonds récoltés pour les programmes au Soudan. Créée en 1979, ASASE a trois champs d’actions : la République du Soudan, le Sud-Soudan et depuis 1996, Haïti. Non confessionnelle, ASASE travaille en partenariat avec SVDP, Khartoum au Soudan et Haïti-Cosmos à Haïti. L’association se distingue par le reversement presque intégral des dons dans ses programmes sur le terrain. Ses frais administratifs sont de l’ordre de 3 à 4%. Ses actions sont diverses : prise en charge des enfants de rues, formation professionnelle, assistance dans le domaine de la santé (alimentation des bébés, phytothérapie,..) fourniture en eau potable, soutien aux populations démunies handicapés, lépreux, prisonniers).

Gestion des dons selon le protocole d’accord signé par Soeur Emmanuelle

1. Le Don arrive chez A.D.E.

2. Le Don est adressé en intégralité à « Opération Orange »

3. Le Don est intégralement reversé à ASASE (Association Suisse de Sœur Emmanuelle)

4. Le Don arrive à SVDP, M. Kamal Tadros achète nourriture et matériels sur le terrain.

Grâce à tout le travail des bénévoles sur le terrain, A.D.E a touché des milliers de donateurs et a sensibilisé des milliers de personnes, des jeunes aux seniors à la cause des enfants du Soudan.

A.D.E depuis 10 ans, c’est plus de 50 manifestations sur la région PACA (concerts, ventes aux enchères, dîners spectacles, conférences, dans des écoles et universités ainsi que des dîners conférences …).

C’est un partenariat avec des centaines d’entreprises de la région qui ont soutenu les projets d’A.D.E au profit des petits Soudanais.

C’est 22 tonnes d’oranges vendues lors des concerts au Zénith de Nikaia, Festivals de Jazz de Cimiez et Juan les pins, dans les supermarchés du partenaire Carrefour Market, le Carnaval de Nice ….

Des milliers de donateurs pour un Euro, 1 million d’adhérents, 1 centaine de bénévoles sur le terrain.

Notre Slogan A.D.E « 1 EURO =1 ORANGE = 1 SEMAINE DE VIE POUR 1 ENFANT » symbole d’une orange en partage est l’image forte de l’engagement d’A.D.E pour les enfants du Soudan sur toute la région Niçoise.

Grâce aux Entreprises, l’Action au Soudan et en Egypte de Sœur Emmanuelle et de Sœur Sara peut perdurer !

L’ONG « Amis des Enfants » sensibilise les entreprises à la venue de Sœur Sara, les 17, 18 et 18 octobre 2013. Ces trois journées évènements seront l’occasion de médiatiser auprès de tous (Presse, grand public, écoles,institutions) l’action d’ADE.

Sœur Sara et Sœur Emmanuelle ont œuvré ensemble durant plus de 35 ans, notamment pour les « Petits Chiffonniers du Caire ». C’est leur travail auprès des enfants, notamment au Soudan, que perpétue depuis 10 ans ADE. Pour continuer à aider les enfants, l’association a besoin de tous. Pour cette raison, elle fait appel à toute Entreprise et lui propose un partenariat responsable et raisonné.

Comment Les Entreprises peuvent-elles aider ADE ?

• Sponsoriser une action et s’associer à une ONG reconnue. ADE multiplie ses programmes en faveur des enfants : développement de centres d’urgence, programmes d’eau, foyer pour jeunes, centre de formation professionnelle…

• Adhérer au Club Entreprise CESE 06 et fédérer son personnel autour d’un projet porteur: L’entreprise peut ainsi reverser quelques centimes d’euros sur ses produits (déduction fiscale de 66%) ou participer au principe du micro-don (cf www.microdon.org)

• Acheter une œuvre d’art lors de la vente aux enchères organisée le 19 octobre 2013 et renforcer son image de marque auprès du public et de ses clients en tant que Mécène d’Art.

• Aider ADE à acheter des oranges et investir dans la richesse première de la planète : les futures générations: Cette opération phare d’ADE permet de revendre les oranges selon le principe « 1 orange = 1€ = 1 semaine de vie pour les enfants ».

Devenir partenaire d’ADE c’est donc offrir une visibilité à votre entreprise, tout en s’inscrivant dans une démarche solidaire à travers des projets mobilisateurs. Tout don offre à l’entreprise une remise d’impôts de 66%.

AU SOUDAN LES PROGRAMMES RÉALISÉS PAR A.D.E

En partenariat avec la Saint-Vincent de Paul Society au Soudan, chaque année, plus de 70 000 personnes au Sud et Nord Soudan bénéficient des programmes d’A.D.E.

Nourrir les enfants

Dans les camps de réfugiés situés dans les déserts environnants de Khartoum, 18 centres ont été construits et équipés par les soins d’A.D.E sur les terrains achetés par SVDP. Ils distribuent aux enfants de 3 à 7 ans, un repas par jour, 5 ou 6 jours par semaine.

Assistance médicale

2 cliniques mobiles, 3 cliniques ambulatoires dont l’une d’elle dispose d’un centre de soins prénatals et 4 dispensaires permanents, fournissent des soins 5 jours par semaine. Les médicaments sont achetés dans le pays et représentent 60 % du total des coûts du programme.

L’association A.D.E a également contribué à financer l’achat et l’équipement d’une clinique mobile qui fonctionne depuis juin 2008.

Formation professionnelle pour adultes

En 6 mois, on peut y apprendre la maçonnerie, la soudure, la couture, les techniques agricoles, le travail du cuir, la confection, la broderie, les techniques de réfrigération et de conditionnement d’air, la menuiserie, l’électricité, l’informatique.

Enfants des rues

Les Foyers :

Orphelins ou séparés de leurs parents par la guerre, ces enfants sont recueillis par foyers de 20 et reçoivent nourriture, soins médicaux, écolage mais aussi toute l’affection dont ils ont besoin pour vivre.

Fermes / Adolescents :

Les deux fermes hébergent 416 adolescents. Une troisième ferme est en construction et permettra d’accueillir 165 adolescents. Depuis le début du programme 216 adolescents, recueillis par nos soins dans les rues, ont entrepris des études universitaires. Parmi eux, 43 sont déjà diplômés.

Les Actions de Sœur Sara et de tous les bénévoles au Soudan 15 Témoignages et rencontres avec de petits « anges » du Soudan Muriel Tran Ercolano

La petite princesse du Désert au Soudan.

« Je la regarde émerveillée par tant de beauté, une petite princesse dans une robe rose pâle bordée d’un ruban de satin plus soutenu. Une perle unique et semblable à des milliers d’autres dans ce désert aride, un regard perdu où la vie jaillit malgré l’absence, un regard éteint en façade et vivant de l’intérieur.

Cette vie qui est si présente ici où plane la mort. La vie jaillit de ces regards d’enfants, elle éclabousse, se fraye un chemin, explose dès qu’ils s’animent eux qui semblent être ignorés par le déferlement des violences des hommes… rien ne semble empêcher la vie de se manifester, envers et contre tous elle triomphe dans le regard de la Petite Princesse du Désert »

Deux mains dans le désert.

« J’ai rencontré des mains qui se serraient, celles de deux enfants soudanais. Ils devaient à peine avoir 4 et 6ans… Sûrement deux frères qui se soutenaient dans le désert aride.

En voyant ces deux petites mains qui se serraient si fort, j’ai compris et senti le sens de la fraternité. Ces enfants là se soutiennent, ils partagent, ils coopèrent, ils collaborent. Ce sont des enfants des rues que les mères ont posés dans le désert avec l’espoir qu’ils puissent survivre. Ils ont marché longtemps, ils ont fait comme ils ont pu… Puis une main tendue leur a donné au lieu de prendre.

Muriel Tran Ercolano Présidente A.D.E.

Hommage à Sœur Sara Par Muriel Tran Ercolano, Présidente d’A.D.E

« Comment fait-elle pour rayonner autant d’Amour , elle qui se destinait à une existence dorée, issue d’un milieu privilégié, pour partager la vie, le quotidien des plus démunis en Egypte et au Soudan.

Ceux qui sont allés à Mokattam en Egypte et au Soudan savent l’horreur qui s’y passe.

Quelle force anime cette femme exceptionnelle pour porter l’héritage de Sœur Emmanuelle ? La Beauté à l’état pur, la compassion, le don de soi, la bienveillance, l’efficacité et l’ouverture aux autres.

Elle « remet debout » tous ceux qui la croisent, soigne, répare, apaise, nourrit, porte, allège la vie et redonne espoir aux plus démunis.

Quand on lui demande comment elle fait, elle répond : Il suffit d’aimer.

Nous on l’aime et on veut que cela se sache. BRAVO SARA ! On t’aime et on soutient ton travail et celui de Sœur Emmanuelle.

Grâce à vous et vos actions nous savons ce que Fraternité veut dire : ACTION.

Nous rendons hommage à votre « jeune » sœur de cœur et à tous vos enfants, qui sont aussi les nôtres.

« AGIS ! » nous as dit Sœur Emmanuelle .

Merci Emmanuelle et Sara de nous avoir confié voter « Héritage d’Amour », notre vie est remplie d’essentiel depuis que vous nous avez choisi pour participer à soutenir et à développer tous vos programmes au profit des enfants les plus démunis.

YALLAH !

http://www.ade.asso.fr

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*