Bienvenue dans votre espace PresseAlpesMaritimes

Vous pouvez vous inscrire afin de rédiger des commentaires sur nos articles

Cela ne prend que quelques secondes.

Member Login
Lost your password?
Not a member yet? Sign Up!

MIPIM 2013 à Cannes du 12 au 15 Mars : La TURQUIE « Pays à l’Honneur »…

18 avril 2013
By admin

Cette année encore, le MIPIM nous a concocté  un programme copieux pour sa 24éme  année à Cannes, et déjà une première rétrospective d’une grande institution Reed MIDEM (filiale de Reed Exhibitions).
Avec Reed MIDEM, le monde se découvre une langue commune, des rencontres inimaginables et  une intelligence partagée.

Dans un contexte indécis, les organisateurs du MIPIM offrent les instruments de l’immobilier qui ont été pensés pour la performance….Et çà marche puisque cette année c’est 19 000 m2 d’exposition, 20.000 participants uniques, 1850 entreprises exposantes, 1650 PDG et Présidents, 79 Pays, 4.300 Investisseurs, 415 Journalistes.

Avec le MIPIM 2013 plus qu’ auparavant , nous voici entrant dans le langage de la création et de sa force, qui ne se limitent pas aux supports traditionnels afin de faire partie de ces modèles qui attirent l’œil immanquablement du fait de leur présence au MIPIM.

Nous nous attendons cette année encore à un évènement qui se concentre sur l’efficacité émotionnelle à notre propre usage, par connaissance de ce que les gens attendent, et visuellement, prendre à contre-pied l’image des constructions traditionnelles, avec une débauche d’effets.

L’inauguration du MIPIM : La Turquie « Pays à l’Honneur »

Ce mercredi 13 Mars avait lieu l’inauguration du Mipim 2013, Monsieur le Député-maire de Cannes Bernard BROCHAND, Monsieur le  vice-Premier ministre de la Turquie Ali BABACAN, Monsieur Filippo REAN Directeur du MIPIM et, Monsieur Christophe CHUPOT  Directeur de la Division Immobilier étaient présents pour inaugurer ce salon.(photos)

Inauguration MIPIM 2013 TURQUIE Pays à l'Honneur de gauche à droite de la photo Christophe CHUPOT, Ali BABACAN, Bernard BROCHAND et Ahmet Haluk KARABEL derrière Filippo REAN,Gilles CIMA, Jehan Eric WINCKLER

Participant pour la première fois à l’événement immobilier mondial à Cannes, en France en tant que « Pays invité d’honneur », la Turquie était représentée par 28 entreprises exposantes avec des projets de développement immobilier qui attirent l’intérêt des investisseurs à l’échelle mondiale. Dans la délégation turque, le vice-Premier ministre, Ali Babacan, le Ministre de l’Environnement et de l’Urbanisation, Erdogan Bayraktar et le Maire de la Municipalité métropolitaine d’Istanbul, KadirTopbas  participaient  également à ce Marché International des Professionnels de l’Immobilier.

Dans ce contexte, le MIPIM avait organisé un pavillon turc offrant l’occasion de découvrir les entreprises phares du pays et des projets. Ainsi, le pavillon devait accueillir Agaoglu, Akdag-windowist, ARTAS, Aydinli, Keleşoğlu, AFK joint-venture, Mesa, Artas, Kantur Joint Venture, Is REIT, Konutder, Timur Nef, TSKB, Proplan, Proje Yönetim, Globe International, Tahincioğlu, et Nurol. Par ailleurs, d’autres entreprises turques  participaient aussi  au MIPIM.
De constater que de nombreuses entreprises internationales  montraient un intérêt particulier pour la Turquie. Pourquoi ?

La Turquie terre d’Opportunités

La Turquie est le deuxième pays le plus peuplé d’Europe et serait la sixième plus grande économie de l’UE.

Il a résisté à la pire récession économique mondiale, la croissance du PIB prévue est 3,5% pour 2013, contre 3% l’an dernier.

Ajoutez à cela une situation stratégique, la stabilité politique et une jeune main-d’œuvre instruite et la Turquie se distingue des économies de la zone euro à faible croissance.

Inauguration MIPIM 2013 TURQUIE Pays à l'Honneur

Les perspectives pour le marché de l’immobilier commercial à travers la Turquie restent également positives.

Avec l’amélioration de l’accès pour les investisseurs, la forte demande intérieure et les banques bien capitalisées avec une exposition limitée aux actifs toxiques, la Turquie se compare avantageusement à d’autres marchés émergents de la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique).

La Turquie a une réputation en tant qu’exportateur de succès, en particulier dans des secteurs tels que les véhicules automobiles, le textile et la sidérurgie. Cependant, le pays a aussi le deuxième plus grand secteur de la construction et de passation de marchés en Europe et exporte avec succès sa vaste expertise à un nombre impressionnant de marchés.

La construction a joué un rôle crucial dans le développement économique de la Turquie et représente aujourd’hui plus de 6% du PIB du pays et emploie quelque 1,8 millions de personnes dans les contrats et les sociétés de conseil.

La Turquie est devenue l’invitée d’honneur au MIPIM cette année, l’un des plus grands salons du monde de l’immobilier organisé à Cannes en France. Outre sa puissance économique en développement, la Turquie possède également un secteur immobilier dynamique, ce qui en fait un favori des investisseurs internationaux. Le potentiel à Istanbul qui se distingue parmi les villes européennes, ainsi que les villes d’Anatolie qui se développent rapidement, la Turquie offre plusieurs opportunités pour les investisseurs.

Bernard BROCHAND et Ahmet Haluk KARABEL

« La Turquie est bien sûr un emplacement stratégique entre l’Europe, le Moyen-Orient et l’Asie. Par-dessus tout, nous avons choisi la Turquie comme pays à l’honneur cette année en raison de ses forts débouchés. La santé démographique et financière du pays a été confirmée par l’agence de notation Fitch en Novembre dernier, qui note la cote concernant  l’investissement en Turquie.
En effet, le but de la Turquie est d’attirer les investisseurs étrangers ainsi que les entreprises. MIPIM offre la possibilité d’en savoir plus sur un pays très dynamique qui attire de plus en plus sur le marché international de l’immobilier », déclare Filippo Rean, directeur du MIPIM

En mai 2012, le gouvernement turc a aboli une règle qui interdit certains étrangers d’acheter des propriétés. Ce changement de législation devrait stimuler l’investissement immobilier dans le pays. Par exemple, selon Gyoder (L’Association des sociétés d’investissements immobiliers, Turquie) les  sociétés d’investissements immobiliers turques ont pour objectif d’attirer 10 milliards de dollars par an d’investissements sur les biens étrangers. Et après le séisme de l’an dernier, le gouvernement a lancé un vaste programme de refonte de la Turquie et de constructions de bâtiments antisismiques.

Le programme de la Turquie

L’ouverture du MIPIM 2013 s’est déroulé en compagnie du Maire d’Istanbul Kadir Topbas.

Ali BABACAN et Bernard BROCHAND

Pendant que les entreprises turques  présentaient leurs projets dans le pavillon de la Turquie, les conférences portaient sur les secteurs de l’immobilier en Turquie, les opportunités d’investissement, la situation économique ainsi que la vision de certains secteurs…

Les thèmes suivants ont été abordés: « Investissements en Turquie: une étoile montante? » Secteur immobilier de la Turquie dans la Vision de 2023 « , « Où est la Turquie, située en Europe et dans l’univers du Moyen-Orient, Immobilier: perspectives et alternatives « , » Comment conduire la croissance du marché de l’immobilier turc « et » Perspectives de l’économie de la Turquie et  opportunités d’investissement ».

Le deuxième jour, a laissé place aux conférences à l’Auditorium A du Palais des Congrès avec Ali Babacan à la session principale. Le vice-Premier ministre Turc a fait son discours  sur la situation économique et les opportunités d’investissement  : « La Turquie, son économie et ses opportunités d’investissement »
(photos/audio)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Conférence de Monsieur Ali BABACAN

 

Né à Ankara, Ali Babacan est diplômé dans la classe de la Haute Ecole Ankara TED.

Il est membre fondateur et membre du conseil du Parti de la Justice et du Développement (AK Parti).

En  2002, il a été élu au Parlement et nommé Ministre du Trésor, un poste ministériel qu’il conserve jusqu’en Août 2007.

En plus de son mandat de Ministre du Trésor, en Juin 2005, M. Babacan a été nommé premier négociateur en chef pour les négociations d’adhésion de la Turquie avec l’Union européenne.

Il a servi comme ministre des Affaires étrangères de la République de Turquie. Il a servi comme vice-premier ministre pour les Affaires économiques et financières depuis mai 2009.

Il est également membre du Conseil National de Sécurité.

Conférence de Monsieur Ali BABACAN

 

Istanbul : Exemple de transformation urbaine

Selon le Ministre de l’Environnement et de l’Urbanisme Erdogan Bayraktar en Turquie, la densité de construction est faible.

« Les espaces verts sont très beaux. Les équipements sociaux ainsi que les besoins de la vie moderne sont suffisants. Istanbul est une ville qui mondialement s’affirme avec une valeur de marque accrue.

Comme les gens ont les mains, les bras, les pieds et les yeux, la ville possède des caractéristiques qui augmentent son image de marque telles que des squares, l’Infrastructure technique, les espaces verts, les secteurs de l’installation sociale, les bâtiments de prestige.

Si Dieu le veut, nous allons accomplir toutes ces caractéristiques étape par étape.

Jour après jour, vous verrez de nouvelles structures et fonctionnalités dans cette ville que nous construisons à Istanbul.

Vous verrez les hôpitaux de la ville, et vous verrez que la construction d’un nouvel aéroport a commencé. Nous allons développer ces projets étape par étape.

Il y aura des établissements écologiques de la ville, et il y aura, des espaces affectés exclusivement pour les véhicules hybrides et les vélos. Nous allons aussi créer des zones pour les plantes et les animaux en voie de disparition, sera également accordée une place pour vivre. »

Ali BABACAN et Bernard BROCHAND

 

Une transformation unique

« Nous développons non seulement des villes nouvelles, mais aussi nous réalisons une transformation urbaine unique pour nos résidents permettant d’avoir des zones de vie plus confortable et sécurisée. Nous effectuons la transformation légale des espaces et des bâtiments à risque de catastrophe. Nous avons également obtenu l’autorisation de nos citoyens pour cela.

Actuellement, 23 zones sont déclarées comme risquées. Nous l’avons fait dans plusieurs villes comme Istanbul, Izmir, Kars et Maras. Cela correspond à 6.000 maisons unitaires dans plus de 500 bâtiments à travers la Turquie.

En tant que ministère, nous allons organiser ce processus en soutenant les citoyens via les entrepreneurs et les municipalités, avec l’aide du secteur privé.

Nous allons apporter un soutien à nos concitoyens.

Cette année, 11.932 bâtiments situés dans environ 6.323 millions de mètres carrés à Istanbul annoncés comme risqués seront démolis  et reconstruits.

Le nombre de personnes vivant dans les zones à risque s’élève à 94.416.

À la fin de l’année 2014, nous allons commencer à démolir et à reconstruire 100.000 bâtiments à Istanbul. Notre but est de démolir 2.023 bâtiments et de reconstruire la moitié de tous les bâtiments de la ville. »

Le secteur de la construction va continuer à croître par le biais de divers projets d’envergure dans les années à venir.

Ali BABACAN et Bernard BROCHAND

 

Les grands projets en Turquie

Les méga-projets, qui sont prévues pour compléter le mouvement de transformation urbaine à travers le pays, permettra à la fois de remodeler Istanbul et de créer de nombreuses opportunités pour les investisseurs nationaux et étrangers.

« Transformation urbaine »

Les transformations urbaines sont l’un des principaux sujets qui ont récemment été à l’ordre du jour. Sa motivation essentielle est de réformer les zones urbaines qui ont été endommagés en raison de la croissance incontrôlable des villes et l’urbanisation rapide, ainsi que l’industrialisation. En particulier, la transformation des zones à haut risque de tremblements de terre est souligné en Turquie, alors que le pays se trouve dans une région sismique.

Afin de promouvoir la transformation, la moitié des intérêts d’emprunt pour les citoyens concernant leurs résidences à risque seront financées par l’Etat, tandis que l’autre moitié sera financée par des entrepreneurs.

Selon les estimations du ministère de l’Environnement et de l’Urbanisme, dans le projet de transformation urbaine qui a d’abord été lancé dans 35 villes, près de 6,5 millions de bâtiments seront démolis et reconstruits en Turquie au cours des 20 prochaines années.

Ali BABACAN, Bernard BROCHAND et Filippo REAN

 

« Troisième aéroport »

Les détails de deux zones urbaines et un projet de troisième aéroport, ont commencé à être dévoilé par le Premier ministre Erdogan comme les plus importants. La première étape à ce sujet a été prise par le Ministère de l’Environnement et de l’urbanisme pour les terres de ces trois projets. Le troisième aéroport, qui est prévu pour être construit avec un modèle de construction-exploitation-transfert, doit être intégré avec le troisième pont du Bosphore et la route du Nord Marmara. En outre, la zone de l’aéroport sera intégrée dans Yenisehir, qui sera construite sur 42.000 hectares de terres.

Avec le projet intitulé « écologique Istanbul », les terres de l’ancienne mine et les puits de pierre sur les rives de la mer Noire seront récupérés et une ville durable et écologique sera formée, dans lequel un million de personnes seront en mesure de vivre. Une station nouvelle technologie de pointe qui se connecte à l’aéroport sera construit dans la ville, alors il y aura aussi deux nouvelles universités et un hôpital de recherche.

La ville, qui sera directement reliée au troisième pont avec son passage routier, bénéficiera d’installations pour les trains à grande vitesse, et un port de croisière sera également construit.

Pavillon Turc

 

« Village olympique »

Istanbul, qui est un candidat officiel à l’organisation des Jeux Olympiques de 2020, est en concurrence avec Tokyo et Madrid pour devenir la ville hôte. On estime que dans le village olympique, qui est prévu pour être mis au point dans le cadre du projet d’agglomération nouvelle, il y aura une zone de logement avec 25 000 personnes, des capacités et des structures différentes pour les services sociaux.

« Troisième pont sur le Bosphore »

Le Nord de la route de Marmara, qui est de 414 kilomètres de long avec ses routes secondaires, débutera à la frontière occidentale d’Istanbul, dans le Carrefour de l’autoroute TEM dans Kinali, et passera le Bosphore avec un pont de 1.275 mètres, une longue suspension qui aura quatre voies dans les deux sens et à la fin de Akyazi à l’est. La ligne de train à grande vitesse Ankara-Istanbul s’étendra du nord du lac Sapanca du quartier d’Istanbul Sultanbeyli, et sera divisée en deux à ce point. Une branche de la ligne sera connectée au troisième pont tandis que l’autre sera joint à Marmaray. « Le troisième pont » accueillera également le système de train à grande vitesse.

Pavillon Turc

 

« Bio Istanbul »

Bio Istanbul, qui sera mis en place dans le sud Sazlidere, est un centre de santé axé sur les enfants.

Le projet totalisera 15.000 nouveaux logements et fera de la Turquie le premier parc de sciences biomédicales.

« Ligne Zekeriyakoy-DURSUNKOY »

Le troisième pont sera construit entre « Poyrazkoy Istanbul » et le « quartier Garipce ». Les quartiers de la rive sud, comme Zekeriyakoy, Keremburgaz, Arnavutkoy et Dursunkoy .

« Ville Magnate »

La ville Magnat (Miknatis) prévue pour être dans les limites de Basaksehir, sera construite sur un espace de 110 hectares et sera à la maison.

En plus d’abriter les services, le projet de ville en cours servira le travail, la santé, l’éducation et les services de terres écologiques.

Pavillon Turc

 

« Ville Santé »

Situé dans le sud de Kayasehir, la ville Healt (Saglik) sera dotée d’un campus santé, axé sur la recherche et des centres d’hébergement, d’espaces de conférence et de la culture, ainsi que des unités commerciales.

« Le plus Important »

Bagcilar est le quartier le plus important de la rive européenne d’Istanbul en termes de biens immobiliers. La route Presse Express sera le centre de bureaux dans le flanc de l’Europe.

« Tema Parc »

La ville Halkali avec son projet Tema Parc comptera 4.026 maisons. Les 250.000 mètres carrés environnant le projet seront l’hôte d’un centre régional équitable, un centre commercial, ainsi que des centres de santé et de congrès.

Conférence Pavillon Turc

 

« Centre de Finances »

Le projet « gentrification » à Kartal fait hausser  les sourcils avec près de 3 millions de mètres carrés d’espace à des fins d’affaires, de tourisme et de résidence. Ce sera un rival de Maslak.

« Anatolie Yenisehir »

Le « Yenisehir » projet sera construit dans le nord de Tuzla a Tepeoren-Akfirat districts.

L’importance de ce projet est qu’il sera l’hôte d’un hôpital, un centre commercial, centres de formation et des bureaux.

« Projet Yenisehir »

Situé sur la rive européenne, les frontières Yenisehir, commenceront par la troisième zone aéroportuaire et s’étendront au lac Küçükçekmece. Dans ce domaine, une nouvelle ville émergera avec quatre districts différents, qui ont une population totale d’un million. Les quatre quartiers de la ville nouvelle sont nommés Kayabasi, Bio

Conférence Pavillon Turc

Istanbul, Saglik Kent (santé de la ville) et de la Ville Magnet. Des zones de résidence de prestige et des centres commerciaux seront construits dans Kayabasi, il y aura la technologie et des centres de recherche en bio à Istanbul.

En outre, la ville Magnet aura des espaces de travail et de l’éducation, tandis que les banques d’organes, centres culturels et salles de conférence seront situés dans Saglik Kent. La mer Noire est à la frontière nord de cette région, tandis que la mer de Marmara sera sur la frontière sud. Ses voisins de l’Est sera Arnavutköy, Sultangazi, Esenler, Bagcilar, Küçükçekmece et Bakirköy, tandis que les occidentaux seront Arnavutköy, Esenyurt, Avcilar, et Büyükçekmece. Le  projet sera Basaksehir. Bio Istanbul sera mis en place dans la ferme de Basaksehir Resneli et ses environs, tandis que Saglik Kent sera sur le nord-est du stade olympique, dans le quartier de Ville Magnet Hisdere Basaksehir, et la zone de résidence sera construite dans Kayabasi.

Reed MIDEM

Fondée en 1963, Reed MIDEM est un des principaux organisateurs de salons professionnels, internationaux. Reed MIDEM événements se sont imposés comme des clés dans des journaux professionnels. La société organise le MIPTV, le MIPDOC, le MIPCOM et le MIP JUNIOR pour les industries de la télévision et des contenus numériques, le MIDEM pour les professionnels de la musique, le MIPIM, le MIPIM Asia et le MAPIC pour la propriété et la vente au détail de l’immobilier.

Conférence Pavillon Turc

Reed MIDEM est une filiale de Reed Exhibitions, premier organisateur mondial événements avec plus de 500 événements dans 39 pays. En 2011, Reed Exhibitions a réuni six millions de professionnels actifs dans le monde entier, générant plusieurs milliards de dollars d’affaires. Jour, les événements Reed Exhibitions sont organisés en Amérique, en Europe, au Moyen-Orient, en Asie Pacifique et en Afrique et organisé par 33 bureaux et agents implantés. Reed Exhibitions services à 44 secteurs de l’industrie avec les événements commerciaux et des consommateurs et fait partie du Reed Elsevier plc Group, un important éditeur mondial et fournisseur d’information et une société du FTSE 100. www.reedexpo.com

Texte : Régina Seigle
Photos/Audio : © Gérald Vaysse (cliquer sur les photos)
Tous Droits réservés ©
Les copies doivent indiquer l’emplacement exact du document avec la mention du lien d’origine
www.pressealpesmaritimes.com
regina@pressealpesmaritimes.com

 

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*