Bienvenue dans votre espace PresseAlpesMaritimes

Vous pouvez vous inscrire afin de rédiger des commentaires sur nos articles

Cela ne prend que quelques secondes.

Member Login
Lost your password?
Not a member yet? Sign Up!

Richard SEIGLE : Le Jazz comme sujet de conversation…

28 juin 2011
By admin

Richard SEIGLE : Le Jazz comme sujet de conversation…

Richard SEIGLE : Guitariste ;  Prix Spécial du Jury 2007 « Trophée du Jazz Côte d’Azur »

J’ai souhaité rencontrer Richard Seigle pour la sortie de son cinquième C.D . Je dois dire que j’ai été très impressionnée voire frappée  par cet esprit qui a besoin de jazz jusqu’à plus soif.

 

 

 

—————————————————————————————————————————————————

Richard SEIGLE

Pour Richard SEIGLE, le Jazz est son moyen d’expression, sa liberté de dire ou de ne pas dire.

C’est un bâtisseur, il n’aime pas rester dans la même mesure, sa foi nourrit l’écoute dans un tourbillon  en perpétuelle évolution.
Avec le Jazz il insuffle de l’énergie à sa vie pour ne dire que la vérité de ce qu’il est.

Son excitation passion, sa volonté tenace  propulse son médiator  pour arriver à  un effet de vibrations rapides  excitant l’organe de l’ouïe jusqu’ à son corps sonore qui frappe comme pour faire entrer les parties en vibration.

Richard Seigle aime surprendre son public, l’amener à des instants de grand bonheur même si  j’ai cru percevoir que le bonheur lui fait peur ?

Lorsqu’il compose, Richard  Seigle vous apprend à marcher sur le jazz,  ses doigts prennent une disposition symétrique avec des retours périodiques de temps forts et de temps faibles pour aller…. jusqu’à  une combinaison de durée.

Il a jugé bon d’ajouter à son répertoire  des titres tels que  « l’Hymne à l’amour », « la Belle Vie », « Sunny » …Pour notre plus grand plaisir.

Un condensé du  parcours de Richard ….

Au départ d’influence Djangologique, il sévit ensuite dans les années 1970 dans le milieu Pop Rock, (festivals, disques, tournées) puis rencontre le Jazz de manière déterminante avec la famille PETRUCCIANI , travaille l’harmonie avec le guitariste Jean Paul FLORENS (alors guitariste de Chet BAKER) étudiant notamment Charly PARKER et John COLTRANE.

Il effectue également des séjours à New York afin d’approfondir sa passion, et boulimique décortique note après note les chorus de Joe PASS, Barney KESSEL, Tal FARLOW, Georges BENSON, Wes MONTGOMERY. Comprendre l’autre  pour  mieux  comprendre son « moi ».
Il multiplie les concerts, enregistrements, rencontres tous azimuts dans différents styles de jazz.
Il est notamment entendu ponctuellement avec Louis, Michel, Tony PETRUCIANNI, léo SLAB, Ditlef ECKHOFF, Daniel HUMAIR, Luther ALISSON, Patrice GALAS, Michel BARROT, Roger NIKITOFF, Liz NEWTON, Babik REINHARDT, Hans Van BAAREN, Dick SCOTT etc…

Gérald VAYSSE

Gérald VAYSSE : Pianiste

Beau-fils de Richard Seigle, Gérald  VAYSSE est un jeune musicien bourré de talent, d’une sensibilité peu commune qui sait exprimer avec force sa pensée, ses sentiments et ses émotions… Nous distiller  ses notes  pour nous rendre le morceau de musique sensible à la vue.

Lorsque sa  force spontanée et émotionnelle   joue, ses deux mains quittent rarement  le plan horizontal, parcourent le clavier sans effort apparent, ses doigts percutent les touchers comme si eux seuls possédaient la force de leur percussion pour un autre style musical ….Celui qui est le sien.

Composer sur -le –champ, organiser rapidement et sans préparation une des formes les plus élevées de la musique et être capable de la pratiquer intelligemment font de lui un brillant improvisateur.

Gérald : Ses influences et Ses rencontres

Jeune pianiste compositeur, doté d’une séduisante technique, faisant partie de la nouvelle génération de pianistes d’essence latino bop, (sa vocation naît lors de mémorables jams sessions dans la maison familiale de son beau-père R.SEIGLE, où il est rapidement confronté aux pointures de passage en ces lieux).
Plusieurs séjours aux Etats-Unis, où il côtoie notamment l’illustre pianiste Tommy FLANAGAN à New York sont déterminants.
Il voue un goût prononcé pour le Latin Jazz, et réfère ses influences à Michel CAMILO, Gonzalo RUBALCABA, Chucho VALDES, BACH et DEBUSSY.
Entendu en concerts ou enregistrements avec notamment Ditlef ECKHOFF, John WILSON, Louis PETRUCCIANI, Philippe LEVAN, Roger NIKITOFF, Michel BARROT, Manhu ROCHE etc…

Gérald BATAILLE

Gérald BATAILLE / Du violon à la guitare et à la contrebasse…

Compositeur et arrangeur, cet amoureux des  cordes, à la main gantée de noir,  a accepté de rejoindre, une fois encore, ce groupe où règne l’enthousiasme et l’exaltation.
Au jeu sobre, Gérald BATAILLE  pose admirablement les fondations de l’harmonie Jazz toujours à l’écoute et en osmose avec  les musiciens qu’il accompagne.
Ses arrangements et ses compositions cultivent son besoin d’être en parfaite euphonie  avec le groupe.

Gérald BATAILLE  de l’enfance à nos jours….

iL étudie le violon dès l’âge de 10 ans.
A 16 ans, il passe à la  guitare et chante Brassens, avant d’être ébloui par la bossa nova qu’il découvre à travers Toqhino et Joao Gilberto. A 25 ans, il entre comme bassiste dans un groupe de Rock progressif du nom de SLOANE. C’est à cette époque que son ami, Gilles Alexandre, grand amateur de jazz et journaliste à Jazzmag lui offre un 33 tours qui va changer sa vie musicale : « We get request » d’Oscar Peterson.
C’est un nouveau déclic : il entre au Conservatoire de Marseille où il suit les cours de la classe de jazz de Guy Longnon avec son ami guitariste Eric FAIRBANK.
C’est à cette époque qu’il forme son premier trio de jazz avec Manhu Roche et Michel LEGOY élève de Michel PETRUCCIANI chez qui il se retrouve régulièrement pour des bœufs mémorables.
En 1989, il est admis à la SACEM comme compositeur et arrangeur.
Il rencontre à cette époque Philippe VIOLON et entre comme bassiste du groupe de musique brésilienne AGUA VERDE.
Puis il accompagnera Liz NEWTON, aux côtés de Christian MORNET (piano), Joannès KOTCHIAN (batterie) et Richard SEIGLE (guitare). A la même époque, à la même époque il fait quelques prestations avec Léo SLAB, et Hans VAN BAAREN avec qui il s’est produit en Allemagne.
En 2000, il repasse à la guitare et crée le groupe CBOSSA dont il est guitariste et chanteur au côté de Kathia SEIGNARD ;
Un CD est enregistré et le groupe se produira dans quelques festivals de jazz régionaux.
2002 est le retour au swing. C’est à cette époque qu’il accompagne à la contrebasse le guitariste et chanteur, Robert PAPASIAN, dans de nombreuses sessions et notamment au festival de jazz de Salon de Provence avec David REINHARDT en guest star ;
Depuis il se produit très souvent avec le pianiste Eric FREY et Michel MARTEL ou Joannès KOTCHIAN à la batterie formant ensemble une rythmique solide qui a accompagné Michel BARROT, Christophe CAVALINI, Kristin MARION, Vincent et Olivier MIGNIOT, Eric FAIRBANK, POTZI, Olivier DARRICADES, Jacques DOUDELLES , Francis GRAND, Marc CICERO, TOURIA, Christian MORNET, Philippe VIOLON, Léo SLAB, Hans Van BAAREN, Richard SEIGLE, Robert PAPASIAN, Liz NEWTON, Kristelle KHODJA, Eric SERRA, Rémi BIOULES, Thierry CAMACHO, Raphaël LEMMONIER , Roger NIKITOFF…

Michel MARTEL

Michel MARTEL

Batteur au style très soutenu, son jeu allie  la finesse et la créativité en laissant parler les silences rythmiques pour favoriser l’expression des solistes.
Sa technique imparable apporte à son  jeu de balais toute  la nuance dans la mesure.
Toujours très à l’écoute lors des improvisations, Michel Martel est considéré comme un batteur généreux musicalement et humainement.

L’itinéraire de Michel MARTEL

Michel Martel s’est produit notamment avec Eddy SERIGNAN à la voix, Philippe GAMBA à la guitare, Didier VARRENNES à la basse électrique, Rémi BIOULES aux keyboards, Michel LAGNEAU au Saxophone Ténor Bruno CHALON à la guitare dans le Groupe les Petits Cochons

Michel MARTEL apparait dans le Groupe BLUEBOP QUARTET composé de Rémi BIOULES au Saxophone Alto, Loic FAUCHE au piano et Gérald BATAILLE à la contrebasse.

Michel MARTEL a été entendu dans le Groupe SOLAR QUARTET en compagnie de Sidonie FENEROL au piano, Pierre OLIVIERO à la guitare, Philippe REGIMBEAU à la contrebasse R.MASSOT, M. IMPERATORI…

Ecouter l’interview exclusive de Richard SEIGLE par Gilbert d’ALTO en direct de l’émission « la Boîte de Jazz » sur AGORA FM 94.0

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

www.agoracotedazur.fr

Dédicace de  Gilbert d’ALTO, Critique de Jazz et Chroniqueur à la Strada et Agora FM, destinée au
dernier C.D. de Richard SEIGLE intitulé « LIVE »

« Les Standards » …Chevaux de bataille du jazz, ces mélodies intemporelles qui ont servi de tremplin à l’envol des plus grands sont ici revisitées par le quartet de Richard Seigle, guitariste de talent et homme de goût.
Car c’est avec une grande finesse et une approche paradoxalement respectueuse et iconoclaste que Richard, un musicien dont l’expérience n’entache en rien la créativité, s’est attaqué à ces incontournables morceaux.
Entouré d’un trio chevronné, où brille le pianiste Gérald VAYSSE, avec la rythmique Gérald BATAILLE, contrebasse et basse électrique) et Michel MARTEL (batterie), il parcourt ces chemins pourtant balisés, avec une ardeur nouvelle, comme s’il jouait pour la première fois.
Dès « Blusette » où son attaque en chapeaux de roues emporte immédiatement l’auditeur.
Richard et ses compères dégagent une belle énergie et une joie de jouer communicative.
On remercie Richard d’avoir ajouté à son répertoire de grands standards américains (très beau « Lady is a Tramp » ) deux classiques de la chanson française, « l’Hymne à l’Amour » de Piaf, traité en langoureuse ballade, « La Belle Vie » de Sacha DISTEL, autre grand guitariste de Jazz à qui il est rendu (implicitement ? ) hommage.
On remarquera aussi l’attaque mordante de la guitare sur un « Blue Bop » bien nommé.
Les Quartets dirigés par des guitaristes ne sont pas légion dans le jazz, en particulier dans le jazz européen, mais ce bel album nous prouve que celui-ci fait partie de ceux avec lesquels il va falloir compter.

Gilbert D’Alto

Extraits de critiques de Jazz

Ecouter l’interview exclusive de Richard SEIGLE sur Radio CHALOM NITSAN NICE 89.3 FM

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

www.radiochalomnitsan.com

JAZZ HOT

…Un groupe qui perpétue la tradition de la guitare jazz, des compositions personnelles bien enlevées avec de belles interventions de Gérald VAYSSE au piano, et du guitariste Richard SEIGLE, qui sait se lancer à corps perdu dans ce type de mélodies, et dont les notes sous ses doigts défilent rapidement tout en conservant un aspect mélodique souvent sur le fil du rasoir…

LA GUITARE.COM

…à consommer sans modération, sur les traces de Wes Montgomery, Joe PASS, John SCOFIELD, Georges BENSON, la guitare de Richard SEIGLE s’exprime avec une vigueur maîtrisée frisant parfois la prise de risques, et çà, moi j’aime ! au piano Gérald VAYSSE s’exprime avec une verve bien trempée, coup de cœur personnel pour Mezzo une de ses compositions personnelles où l’on sent l’influence classique de ce pianiste talentueux…

JAZZ MAGAZINE

… « la formule du quintet nous permet d’entendre (…) le renversant Roger NIKITOFF que vous ne risquez pas d’oublier une fois que vous l’aurez ouïe »…

 

Texte : Régina
Audio/ Photo : © Gérald VAYSSE
Les copies doivent indiquer l’emplacement exact du document avec la mention du lien d’origine

www.pressealpesmaritimes.com
regina@pressealpesmaritimes.com

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*